cuisine-vietnamienne-asiatique-villeneuve-loubet

La cuisine vietnamienne au Dragon d’Or

La cuisine vietnamienne au Dragon d’Or à Villeneuve-loubet

A Villeneuve-Loubet votre restaurant asiatique Le Dragon d’Or vous propose également une cuisine vietnamienne. La spécificité de la cuisine vietnamienne repose sur des mélanges d’herbes et d’épices que l’on ne trouve nulle part ailleurs, ainsi que sur des méthodes de cuisson et un ensemble d’habitudes alimentaires propres au peuple vietnamien. Le terme de « cuisine vietnamienne » s’est généralisé pour désigner aujourd’hui tous les plats populaires dans la communauté du Viêt Nam, bien que celle-ci soit issue, à l’origine, des seules minorités ethniques.

Les bases de la cuisine vietnamienne

C’est une cuisine dont le condiment principal est le nước mắm7, une sauce d’anchois ou de différents poissons fermentés dans du sel s’apparentant au garum des anciens Latins. La sauce de soja est un condiment principalement utilisé dans les plats d’origine chinoise, coréenne ou japonaise.

Le riz est bien sûr une composante essentielle de la cuisine vietnamienne. Il y est plutôt collant, contrairement aux riz utilisés en Occident.

Écrasé, il est transformé en galettes, utilisées dans les chả giò. Réduit en poudre, il est utilisé en tant que farine pour faire des crêpes, des gâteaux ou des pâtes.

Une grande variété de feuilles aromatiques et de légumes est présente dans toutes les recettes. On distinguera deux sortes de pâtes: celles à base de riz (appelées selon la taille bún, hủ tiếu, phở…), et celles à base de blé (mì). L’utilisation de l’une ou de l’autre varie en fonction du plat.

Ayant subi l’influence de l’Inde et de la France, ses viandes et poissons sont cuits à la vapeur ou selon la technique du kho (en) (cuisson lente avec sel, nước mắm, sucre caramélisé).

La cuisine vietnamienne reflète la diversité culturelle et ethnique du pays. À ce titre, on devrait plus parler de « cuisines vietnamiennes ».