riz-cantonais-restaurant-villeneuve-loubet

Le riz Cantonais du Dragon d’Or

Le riz Cantonais du restaurant le Dragon d’Or à Villeneuve-Loubet

A Villeneuve-Loubet, votre restaurant asiatique Le Dragon d’Or prend plaisir à vous dévoiler régulièrement une partie du patrimoine culinaire asiatique. Aujourd’hui : le riz cantonais.

Le riz cantonais est le nom donné en France à un plat de riz frit, servi avec des lamelles de porc et des légumes mélangés, qu’on pense originaire de Canton. En réalité, on trouve des recettes de riz frit dans différents pays d’Asie de l’Est et du Sud-Est.

Voici donc une recette de cuisine chinoise facile à réaliser chez vous. Cette recette est assez traditionnelle, qui plus est elle est facile à refaire à la maison et pleine de goût.

La recette que vous propose le Restaurant Asiatique le Dragon d’Or à Villeneuve Loubet est pour 4/6 personnes. Pour information, celle-ci peut également se décliner en version végétarienne, ou poulet ou crevettes.

Recette du Riz Cantonnais (pour 4 personnes)

riz cantonais restaurant chinois villeneuve loubetListe des ingrédients pour le riz cantonnais

  • 300 g de riz cuit (pour 4 personnes)
  • 100 g de maïs en grain
  • 100 g de petits pois surgelés
  • 50 g de saucisse chinoise de canton
  • 2 œufs
  • 1 carotte
  • 1 c. à soupe d’huile de tournesol
  • 2 oignons
  • 1 c. à soupe de sauce de soja
  • Sel et poivre

Etapes de la recette du Riz Cantonais

  1. Epluchez la carotte, découpez en petits cubes ainsi que les oignons
  2. Découpez les saucisses en petits cubes également (vous pouvez les remplacer par des dés de poulet, des petites crevettes etc.) et faites-les revenir dans une poêle anti-adhésive avec l’huile quelques minutes
  3. Ajoutez alors les carottes, laissez dorer 5 minutes en ajoutant la sauce soja
  4. Ajoutez le riz déjà cuit, mélangez bien pour décoller les grains de riz
  5. Ajoutez l’oignon, le sel, et mélangez. Versez alors les œufs battus sur le riz directement et mélangez pour que l’œuf se répartisse bien sur tout le riz, mélangez bien pour décoller les grains de riz à nouveau
  6. Ajoutez enfin le maïs et les petits pois, poivrez et poursuivez la cuisson 2 minutes.
  7. Servez et régalez-vous comme au Restaurant

Les différents Riz (ou riz cantonais)

En Chine : le riz sauté

Appelé en Chine « riz sauté » (traditionnel : 炒飯 ; simplifié : 炒饭 ; pinyin : chǎofàn) car il n’est pas exclusif à la région de Canton, il en existe de nombreuses variantes selon les lieux ou les époques.

Le porc, qui est frit à part et incorporé sous forme de lamelles, peut être remplacé par des lamelles de bœuf, de la volaille, du poulet ou du canard. Des légumes comme des petits pois, des dés de carottes, des germes de soja sont cuits à part et incorporés au riz. Un œuf est rajouté à la préparation, cassé directement dans la poêle (et non pas cuit à part en omelette et rajouté après).

On peut faire varier les ingrédients à son gré et utiliser le corps gras de son choix pour les faire revenir. C’est un plat très populaire dans le monde chinois car il est savoureux et nourrissant, pouvant être économique ou raffiné selon le choix des ingrédients.

En Indonésie : le nasi goreng

La version indonésienne du riz frit est le nasi goreng, qui veut tout simplement dire « riz frit ». Traditionnellement, on fait le nasi goreng avec le riz de la veille et différents restes. On le mange en effet comme petit déjeuner.

Au Japon : le riz frit

Dans la cuisine japonaise, on appelle chāhan (炒飯?, venant du chinois chǎofàn, pouvant aussi être lu itameshi) le riz frit avec de l’huile et yakimeshi (焼飯?) le riz frit sans huile.

En Thaïlande : le khao phat

En Thaïlande, le riz frit s’appelle khao phat (ข้าวผัด, kʰâːw pʰàt ou kʰâw pʰàt). En thaï, khao signifie tout simplement « riz » et phat « frit ».

Au Vietnam : le cơm rang

Au Viêt Nam, le riz frit s’appelle cơm rang ou bien cơm chiên, et utilise généralement du poisson ou des crevettes à la place des viandes qu’on peut y trouver en Chine.